Veuillez remplir au moins un champ de recherche
Filtrer par

Manuscrit

Arras, BM, 0366 (0212)

codex ; parchemin ; 206 ff.; 215 mm x 165 mm

Foliotation d'origine (?) en chiffres romains, à l'encre rouge, qui fait apparaître les nombreuses lacunes. Reliure ancienne, cuir brun sur ais de bois.

 Medium  Catalogue/Inventaire  BVMM

Tout développer / Tout réduire
19 images liées

Psautier-heures à l'usage d'Arras

latin , français

Liturgie , Dévotion

France du nord (Amiens ou Arras ?)

vers 1435-1450, et 3e quart du 15e s. ?

page décorée (9), encadrement orné (9), initiale ornée (9), initiale champie (en nombre), initiale filigranée (en nombre), bout-de-ligne filigrané (en nombre)

couleur, or

M. Gil, dans exp. Arras, 2000 : le premier style ("folios 1 à 54") est celui de l'atelier du missel de Paul Beye, Cambrai, BM, ms. 151 ; le second ("à partir du folio 69"), dans un style probablement arrageois plus tardif. Ce changement se fait en réalité, comme le montre la décoration filigranée, à partir du f. 58. Selon l'auteur, changement de copiste au milieu du f. 188v (nombre de lignes augmenté à partir du f. 189). Cette dernière partie est sans doute datable du 3e quart du 15e s.

  • Arras, abbaye Saint-Vaast (?)
  • Provenance (XVIIIe s.) selon exp. Arras, 2000 ; provenance cathédrale d'Arras selon CGM, 1872.

M. Gil, dans exp. Arras, 2000 : psautier copié par deux scribes successifs, chaque partie enluminé par un artiste différent. Ce changement se fait au f. 58 (nouveau cahier ; et non pas au f. 69 comme indiqué par M. Gil). Le ms. aurait été complété dans un 3e temps (à partir du f. 188v), notamment par l'office des morts (ff. 191-196) et le petit office de la Vierge (ff. 199-206v), à l'usage d'Arras selon Leroquais, 1940. Contrairement à que dit l'auteur ("absence de toute décoration secondaire"), cette partie comporte les mêmes ou du moins très semblables initiales champies et filigranées que dans la deuxième partie, d'une facture plus relâchée (main différente, f. 198-198v ?).

Bibliographie (3)

Notice IRHT (C. Rabel), 2020


Veuillez patienter...
Chargement en cours, veuillez patienter