Décoration

Images (1)
Reims, BM, 0807 (H. 604)
f. 172

Décès sans testament
Miniature au début de la Novelle 'De heredibus ab intestato'
bonne
R. Jacob, dans "Le Moyen Age en lumière", p. 208 : 'La novelle 118 de Justinien est une constitution de 543 par laquelle l'empereur réformait profondément le droit romain des successions "ab intestat" en mettant à parité les parents par les hommes et par les femmes. La miniature représente le décès sans testament. Le mourant se détourne ou expire sans avoir manifesté ses dernières volontés; le calame du scribe reste suspendu. Le texte commence par les mots : "Plurimas diversas leges veteribus temporibus prolatas invenientes" : "considérant les lois nombreuses et diverses émises dans des temps anciens". C'est l'occasion d'un riche décor secondaire : initiale "P" ornée de motifs végétaux, lettres filigranées où apparaissent d'étranges figures, visages d'hommes et de femmes, masques grimaçants, cochons, janus aux deux visages. Etant donné la tendance des enlumineurs à jouer parfois sur les mots, ne pourrait-on y voir une allégorie ironique de la multiplicité des lois et de la versatilité du législateur ?'

Manuscrit

Justinianus, Accursius (commentateur)
Institutiones, Authenticum, Libri feudorum, Codex Justinianus

France du centre ? (Orléans ?)
1328
  • Notice IRHT (O. Lépinay), 1997
Veuillez patienter...
Chargement en cours, veuillez patienter