Recherche simple
Veuillez remplir au moins un champ de recherche
Filtrer par

Intervenant

Maître de Dreux Budé

15e s. (deuxième quart actif)

Amiens

Paris, Amiens ?

Le Maître de Dreux Budé (André d’Ypres ?) est le premier d’une des deux triades parisiennes qui dominent l’enluminure parisienne du milieu à la fin du 15e siècle, et dont les successeurs (fils et petit-fils ?) sont le Maître de Coëtivy (Nicolas, ou Colin d’Amiens ?) puis le Maître des Très Petites Heures d’Anne de Bretagne (Jean d’Ypres ?). Le Maître de Dreux Budé est nommé d’après un triptyque de la Crucifixion réalisé pour le prévôt des marchands Dreux Budé (avant 1450), il est également auteur de la Crucifixion du Parlement de Paris (Paris, Louvre) ; ses œuvres montrent sa connaissance du répertoire de modèles du Maître de Flémalle (Robert Campin ?) et Rogier van der Weyden. Il est peintre et enlumineur, tout comme André d’Ypres auquel il peut probablement être identifié. Celui-ci apparaît comme André Dippre dans les archives de la ville d’Amiens entre 1426 et 1444, est reçu franc-maître à Tournai en 1428, actif à Paris autour du milieu du 15e siècle, décède à Mons en 1450. Voir exp. Mss à peintures, 1993, p. 53 ; Dict. d’hist. de l’art du Moyen âge occidental, 2009, p. 24-25 ; N. Oget, 2018, en part. p. 9-10.


Manuscrits (1)
Veuillez patienter...
Chargement en cours, veuillez patienter